MONTHELIE CUVÉE «MISS ARMANDE» 2016

Étymologie

|  Un grand hommage à Armande Douhairet que tout le monde surnommait la «MISS».

Situation

|  C’est un assemblage de plusieurs parcelles classées en Monthelie village, situées sur les lieux-dits «Les Plantes» et «Les Longènes».

Surface

|  82,23 ares.

Caractère

|  Tout comme «MISS ARMANDE» ! Ce vin rouge souple, modérément tannique mais riche en caractère, se présente sous une robe assez vive, souvent pourpre sombre à reflets violacés. Au nez, dominent les petits fruits rouges (framboises, griottes) et noirs (mûres) rehaussés de notes de réglisse. Plus âgés, les vins évoluent sur la confiture de fraise, le pain d’épices, l’animal et le cuir. Bien structurés, les tanins sont présents et élégants. Ils ne manquent pas de rondeur sous une jolie charpente, laissant au palais un sentiment fruité.

Conseils du sommelier

|  Subtil, délicat et d’une trame tannique fine, le Monthelie s’impose comme un Bourgogne polyvalent. Sa structure aimable et fluide ne brutalise pas les mets équilibrés et harmonieux. Ses tanins doivent s’accompagner de viandes assez rondes en bouche, pourquoi pas avec quelques impressions croustillantes, des volailles rôties, dans la cuisse comme dans le filet, l’agneau, le lapin. Les abats rôtis, tels que les ris de veau, le foie ou les andouillettes grillées. Le Monthelie fait partie de ces rouges d’été aussi à l’aise avec un taboulé que sur des grillades ou de la charcuterie. Certains gourmets ne dédaignent pas de le servir avec un filet de sandre ou un thon à la sauce au vin rouge. Fromages : brie de Meaux, brillat-savarin, reblochon.

Temp. de service

|  12 à 13°C en vin jeune – 15 à 16°C en vin plus mûr.

Conservation

|  Il atteint son apogée entre 3 à 5 ans et se conserve 8 à 10 ans selon les millésimes.